Ma première fois à Diego !

Sharing is caring!

J’ai visité la ville de Diego pour la première fois ! Je vais vous raconter en détails ma première visite de la ville de Diego-Suarez, aussi appelée Antsiranana, à Madagascar ! Vous allez en voir de toutes les couleurs, du voyage de plus de 1000 kilomètres en taxi-brousse à la visite de la Mer d’Emeraude ! En bonus, un portfolio de la ville et une vidéo de la route qui mène à Ramena !

30 heures de route Tana-Diego !

Une des particularités de cette expérience, je pense, c’est déjà le trajet. En effet, pour la plupart des touristes malagasy, pour visiter la ville de Diego qui se trouve à l’extrême Nord de la Grande île, il faut déjà subir les plus de 24 heures de route ! Non pas que l’avion n’existe pas à Madagascar – bien qu’il n’existe presque pas, lol – mais parce que les frais en taxi-brousse sont plus accessibles au pouvoir d’achat des malagasy. Les frais de voyage coûtent en effet 70 000 Ariary, soit environ  20 Euros.

Et croyez-moi, c’est déjà très cher pour une population dont la majorité vit en dessous de 2 Euros par jour. Pour être sûr d’avoir un siège bien confortable – bon confortable, le mot est trop fort, disons un siège qui permettra de ne pas avoir mal aux fesses pendant une semaine – il faudra réserver à l’avance(1). Ce qui est un exercice très difficile ! Puis, le jour du départ, vous devrez arriver une heure avant l’heure fixée pour que tous vos bagages soient installés, mais là encore, vous devrez attendre au moins deux heures avant que l’on n’embarque pour de bon. On appelle ça le « fotoan-gasy »(2) ! Une fois parti, vous pouvez jouir du paysage(3), ce qui est très plaisant !

Par contre, vous devrez vous cramponner à vos sièges car les routes sont assez dangereuses et le chauffeur ne respecte pas forcément la vitesse limite. Pour notre part, nous avons eu droit au deuxième plus lent taxi-brousse de la coopérative que nous avons choisie. Enfin, c’est ce qu’ont raconté les voyageurs « habitués » de cette coopérative. Il roulait environ à 40 kilomètres à l’heure sur une route toute droite et quand il s’arrêtait, le chauffeur prenait au moins une demi-heure de pause. Il était sûrement fatigué, mais tout de même, tous les taxi-brousses nous dépassaient. Si en temps normal, la route Tana-Diego fait environ 24 heures, nous avons mis 30 heures à arriver à Diego.

Nous avons quitté Tana à 17 heures si le départ était prévu pour 14 heures, et nous sommes arrivés à minuit le lendemain ! Ce fut horrible, surtout sur la portion de route Ambilobe-Diego qui fait plus de 100 kilomètres mais qui est en très mauvais état. Nous avons mis 5 heures pour faire ce mini-trajet, et mon compagnon de route sautait littéralement d’une place à l’autre à chaque nid de poule. Résultat : mal de fesses pendant une semaine !

J’attendais le départ à l’intérieur du taxi-brousse, de mon siège, je voyais ça! xD
© Tiasy – Mondoblog RFI

Diego : une ville calme, paisible, propre, avec quelques inconvénients.

Ce qui nous a gravement choqués, mon compagnon et moi – à part les 30 heures de voyage – ce fut la « calmeté » (4) de la ville. Et je pense que « calme » n’est même pas le mot ! C’est plus que cela, c’est une ville où, en cas de rupture de couple, tu peux te recueillir et faire une « recollection », comme le disent les religieux. Entre midi et 14 heures, la ville est endormie. Presque tous les restaurants sont fermés, les ruelles sont vides. Tout le monde dort ou prie, car la majorité des habitants de Diego sont musulmans.

De même à partir de 18 heures ou c’est le calme plat. Ça fait presque peur ! Sinon, la ville est très propre, bien plus qu’Antananarivo, la Capitale. Toutefois, les gens sont moins sympathiques. En effet, si tu ne parles pas leur dialecte – car il y a différents dialectes pour différentes régions à Madagascar – ils ne te parlent pas, tout simplement. Ils te répondent par un « valy boraingina » (5). Par contre, ils parlent très bien le français et ils apprécient beaucoup les étrangers –pas nous hein, mais ceux des autres pays, xD !

J’en ai fait l’expérience, car nous avions été accompagnés par un ami étranger avec nous là-bas. Ils étaient très sympathiques envers nous quand nous étions avec lui mais quand on n’était que deux Tananariviens à traîner ensemble, les gens étaient moins accueillants. Sinon, l’administration là-bas, c’est mort. Il n’y a rien, ils ne foutent que dalle. Un fonctionnaire a dit que c’était surtout à cause du fait que le gouvernement se préoccupait moins des Provinces et se centrait sur la Capitale. D’ailleurs, à ce propos, fonctionnaires comme simples citoyens se sentaient « abandonnés ».

Ramena, mon paradis !

Mon séjour à Diego a été illuminé par ma visite de la plage de Ramena. C’est un petit paradis qu’il faut absolument visiter. Enfin, à condition de vouloir parcourir les 15 kilomètres qui séparent la ville de la plage, et de vouloir dépenser 12 000 Ariary dans un seul plat, avec le soleil qui vous brûle, presque littéralement. Pour ma part, toute cette petite aventure ne me déplaît par car je suis une fanatique de la longue distance et du soleil.

Je peux bronzer au soleil pendant des heures sans obligatoirement « bronzer », lol, et sans me sentir envahie par cette bouffée de chaleur que tout le monde déteste. D’ailleurs, je suis triste à cahque fois que je quitte la mer. Notamment celle-ci, la Mer d’Emeraude, qui a une couleur « émeraude » qui m’inspirerait d’écrire sur n’importe quoi rien qu’en la regardant, et qui ressemble à un petit paradis grâce à la vue du « Pain de Sucre ».

Le Pain de Sucre de Diego Suarez, vue de la route Ramena. J’ai pris cette photo dans le taxi-brousse, d’où la mauvaise qualité…
La plage de Ramena.

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

Une fois le dialecte Diego bien acquis, je m’installerais volontiers là-bas. Bref, je vous ai partagé cette expérience, premièrement parce que ça me passionne. Deuxièmement, parce que je voulais un peu changer de mes textes pessimistes sur les réalités à Madagascar, et montrer qu’il y a aussi de très belles choses dans ma chère et tendre île. Enfin, c’est pour une petite pub pour les touristes ! A bientôt pour un nouvel édito de Tiasy ! 🙂

Bonus: la vidéo de la route vers Ramena!

J’ai pris plaisir à prendre une vidéo d’une portion de la route qui mène vers la plage de Ramena. Vivez l’ambiance du taxi-brousse avec sa musique tropicale et le son d’ambiance unique des chaises et du moteur! 😀

(1) Vous devez vous rendre à la Gare routière des transporteurs nationaux à Ambodivona et trouver une « bonne » coopérative qui vous garantira que vous serez installé assez confortablement sur une rangée de 4 personnes – et non 5 ou 6 – dans un Sprinter qui serait régulièrement entretenu, mécaniquement parlant. Ils vous rembourseront si vous décidez de ne pas partir à la dernière minute. Ils vous garantiront aussi que le taxi-brousse partira bien à l’heure – mais ça n’arrive presque jamais !
(2) « fotoan-gasy » : les malagasy ont la mauvaise manie de toujours être en retard, et cela au moins d’une demi-heure. C’est connu, c’est presque une coutume, et c’est fortement déplaisant.
(3) Madagascar est connu pour son paysage sans pareil, c’est la meilleure destination touristique de l’Océan Indien!
(4): « calmeté »: ce mot n’existe pas
(5) « valy boraingina » : expression malagasy pour décrire une réponse qui est courte, peu claire, dite avec un ton tranchant et énervé.

Sharing is caring!

15 commentaires sur “Ma première fois à Diego !

  1. Intéressante point de vue, pour moi qui n’y suis jamais allé, je pense que je m’y abstiendrait au vu de ce que tu racontes :p
    Le soleil, la chaleur et moi ne font pas bon ménage, mais bel article.
    Sortir du pessimisme tu parles! 😀

  2. Salut Tiasy! Je suis contente que tu aies apprécié ton séjour dans ma ville, malgré l’accueil peu chaleureux des gens. Ils agissent ainsi même avec les locaux, donc ne le prends pas personnellement 🙂
    Et la route Ambanja-Diégo fait vraiment pitié!

    1. merci Sophie. Oui c’est vraiment à voir de près quand même. C’est décourageant pour les visiteurs.

  3. Bel article Tiasy, merci pour la pub de notre cher pays hihi. Imagine un peu si on aura l’occasion de faire le trajet ensemble that’s crazyyyyy lol. Bref merci pour le partage et hâte de te croiser à nouveau dans les 147 hihihi :p

  4. Ceci est la simple vérité, merci pour cet article très intéressant. Et effectivement Madagascar fait parti des destinations touristiques les plus visitées. Que ce soit à l’Est, à l’Ouest ou dans le Sud, cette petite île dispose de plusieurs endroits extraordinaires à découvrir. Sans oublier le beau paysage, les faunes, les flores, et la tradition Malgache. De ma part j’ai déjà visité le Parc National de Ranomafana, c’est très séduisant. Je veux encore voyager à Madagascar

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *